DJ Cédric nous parle de son Job !!

DJ Cédric

Cédric Dubois

Lememo : vous présente DJ Cédric DJ Professionnel installé à Douai dans « le Bô ch’nord » que Dany Boon vend régulièrement au cinéma ou sur les plateaux télé.

Récemment il y a une autre vedette du Nord qui vient d’éclore, Jeanfi Janssens, un steward recyclé chez Ruquier… Mais aujourd’hui, nous vous présentons un Artiste des soirées, DJ Cédric.

Lememo : Bonjour Cédric, alors pour commencer cette interview, je vais vous poser deux trois questions n’ayant aucun rapport avec votre activité…mais comme ça on se fait une interview détendue… Votre dernier Restaurant , c’était quel type de cuisine?

DJ Cédric : Japonais…je suis fan de sushi et maki.

Lememo : Si vous étiez quelque chose d’inutile ?

DJ Cédric : Ah ouais c’est une colle. Un tapis… j’en ai un sous les yeux.

Lememo : Alors vous êtes DJ depuis combien de temps ? Vous avez quel style musical ?

DJ Cédric : Cela fait 17 ans que je mixe…. j’ai commencé comme beaucoup dans ma chambre, puis dans les Bars, et en discothèque…L’école de la vie des DJ quoi. Puis il y a 4 ou 5 ans pour profiter plus de ma famille, je me suis mis à mon compte et me suis orienté vers les mariages ou les fêtes privées et événementielles. Pour le style, je m’adapte aux besoins et souhaits des clients, c’est quand même la Base de mon métier…je ne suis pas là pour me faire plaisir mais pour faire plaisir aux Clients et à leurs invités. Après si on parle de mes goûts, alors là je suis plutôt musique électronique…. Je suis tombé dedans comme Obélix, depuis très jeune mais comme j’adore mon métier je sais faire plaisir aux clients !!

Lememo : Bon mais si je vous dis années 80… vous pensez de suite Jeanne Mas ??

Je suis plus Jean Pierre Mader… mais je vous rassure je les ai tous dans ma box.

Lememo : Et alors votre titre préféré en musique électronique c’est quoi ?

DJ Cédric : Un classique mais de Daft Punk,Rollin & Scratching.

Lememo : Puisque vous n’êtes pas une femme je me permets de vous demander votre âge ? Et depuis combien de temps êtes-vous DJ professionnel ?

DJ Cédric : J’ai 36 Ans et mon expérience de DJ me permet d'anticiper certaines situations, d'alerter les clients sur des petits détails qu'ils ne connaissent pas car ils n'organisent pas des soirées tous les week-ends.

Lememo : Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir DJ ? ou ce qui vous plait dans ce job ?

DJ Cédric : Etre seul et autonome au milieu du Public que ce soit une soirée privée ou un mariage, c’est un sentiment sympa car on transmet du plaisir, de la joie, de la folie et du délire, ca dépend les ambiances. Mais oui transmettre du plaisir et de la joie, ça donne du sens à mon job.

Lememo : Vous avez quoi comme Matériel?

Je suis en «Contrôleur numérique pioneer DDJ SX» c’est un ensemble table de mixage plus deux platines. Mais je me souviens, j’ai démarré avec des Disques Vinyles puis CD mais aujourd’hui j’ai tout sur un disc-dur. En termes de transport c’est quand même énorme l’évolution et si des clients changent d’avis pour l’ambiance de la soirée, j’ai de quoi rebondir et réagir sur mes disc-durs.

Lememo : Nous entendons souvent de la part de nos Membres Lememo que n’importe qui peut-être DJ, que le black va les tuer, vous qui êtes un de nos Membres vous en pensez quoi ?

DJ Cédric : Dans l’absolu c’est vrai, la concurrence est rude et surtout illégale avec les DJ au black, c’est de plus en plus rude, pour 1 000 € vous êtes DJ…techniquement. Vous entendez la nuance non… A l’époque des doubles platines vinyles avec ampli et spots à trimballer, il vous fallait une voiture break pour tout transporter et investir un paquet de pognon en vinyles…mais aujourd’hui c’est plus simple…..techniquement. j’ai bien dit techniquement. Y a beaucoup de DJ au black mais faut quand même se méfier, avec du mauvais matos…et puis surtout certains Clients cherchent le prix mais à 150 € pour un mariage, ils sont dingues les Mariés. Ils courent le risque de ruiner un moment qui se voulait inoubliable de bonheur, de joie, d’osmose avec leurs familles et amis…. en un souvenir digne d’un scénario catastrophe mais où le « Bruce Willis des platines à prix cassé » ne pourra plus rien faire pour eux. Un faux DJ à 150 €, bancal sur une clé usb, c’est pire qu’une pièce montée qui s’effondre. Ca tue la soirée et il n'y a pas de rewind possible !!

Lememo : Moralité de l’histoire :

DJ Cédric Ne pas se fier qu’au prix surtout si c’est à 150 €…acheter une prestation et pas un prix.

Lememo : Et qu’est ce que vous en avez fait de vos vinyles ? Vous les vendez ?

DJ Cédric : Je les garde…précieusement et je les écoute avec un certain plaisir.

Lememo : Le titre que vous passez le plus en mariage ou soirée privée ?

DJ Cédric : Lykke li : I follow you. Ca fait 4 ou 5 ans qu’il est sorti mais ça marche pour tout le monde. Souvent les enfants se mêlent à la danse et mes parents à 62 ans ils l’écoutent. C’est pas agressif et ça bouge bien quand même…

Lememo : Vous auriez un souvenir rigolo ou catastrophique de clients ?

DJ Cédric Oui Bizarre, en Novembre, un mariage à Paris, avec entrée, plat, repas servis d’un coup et ensuite, arrivés aux gâteaux les ¾ des invités, après avoir englouti leur part, sont rentrés chez eux…. Il restait 15 personnes sur 120 personnes invitées…Là j’ai ramé et j’étais déçu pour les mariés, mais j’ai fait le boulot. Du coup mon conseil aux jeunes mariés pour garder les invités et faire monter l’ambiance: vaut mieux étaler le repas et faire danser entre les plats…et animer.

Lememo : Et un rigolo ?

DJ Cédric : Un rigolo, la pièce montée est tombée au moment crucial, la mariée a pleuré mais la soirée a suivi son cours …comme dans les zappings.

Lememo : C’est quoi le secret selon vous pour réussir une bonne prestation pour un DJ hormis la platine ?

DJ Cédric : Honnêteté, simplicité et l’humour parfois ça aide…carte sur table pour que les clients soient le mieux éclairés. Le soir faut faire partie de la famille et être en communion, tout en restant pro.

Lememo : Y a-t-il des partenaires avec qui vous vous retrouvez souvent lors de vos prestations ?

DJ Cédric : Oui, « Dezo Concept » qui fait de la location de matériel du coté de Valenciennes. Il est DJ aussi et on s’organise ensemble pour satisfaire certaine clients.

Lememo : Je constate qu’ils n’ont pas créé leur Profil et page Pro sur Lememo … faut leur dire le Profil sur Lememo c’est gratuit pour les Pros !!

DJ Cédric : Je vais lui dire !

Lememo : Et du coup vous êtes organisé comment, administrativement et commercialement ?

DJ Cédric : Je suis en Statut auto-entrepreneur depuis 4 ans et ma femme m’accompagne sur l’administratif et secrétariat… Donc on est carrés, sérieux et surtout déclarés, c’est mon métier, mon activité principale. Je n’ai pas de site Internet car avec le bouche à oreille et Lememo j’ai suffisamment de contacts et devis à traiter. Et en termes de planning, je commence déjà à bloquer mes dates pour2018.. 2017 il reste quelques possibilités. C’est que je ne dois pas être si mauvais non ?!

Lememo : Prévoyez-vous des investissements importants ?

DJ Cédric : J’en fais tous les six mois à peu près…Là dernièrement des « Lyres» ce sont des lumières robotisées contrôlées par ordinateur…et je programme le logiciel et on peut synchroniser la musique et lumière. Entre 500 et 1 000 € d’investissements réguliers.

Lememo : Votre DJ préféré ? Un avis critique sur les professionnels « stars » du métier ?

DJ Cédric : Bob Sinclar ou Getta, Ils sont trop dans le commercial…alors qu’au début c’était top. Moi les Daft Punk, c’est un événement tous les deux ans..donc c’est pas surexposé…J’irai peut-être en 2017 au Stade de France… Mais bon j’ai une prestation donc on achètera le CD.

Lememo : Et si je vous demande, qu'est ce qui vous démarque de ces DJ hyper "famous" que vous venez de citer ?

DJ Cédric : Ma Boisson préférée pendant le boulot !!! Le coca ....ça vous bluffe… Et jamais de Red Bull, je garde le contrôle.

Lememo : Alors un grand merci à DJ Cédric qui fait confiance à Lememo pour trouver des contrats et qui a joué le jeu de l’interview décalée.

Le 05janvier 2017 Interview réalisée par S. Gobard Lememo

Nous traitons votre demande... Veuillez patienter quelques instants...